Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement Populaire au conseil régional, est profondément indignée par les propos de Jean-Marc Ayrault qui signent l’arrêt de mort du projet de transports du Grand Paris Express.


En déclarant aujourd’hui ne prévoir l’inscription du milliard d’euros qu’en 2015 et si nécessaire, Jean-Marc Ayrault ne fait que confirmer les craintes des élus du groupe Mouvement Populaire quant à la mort programmée du Grand Paris Express.
L’inscription de ce milliard d’euros dès 2014, comme en avait pris l’engagement le gouvernement de François Fillon, est en effet la condition sine qua none pour permettre l’ouverture des nouvelles lignes du métro automatique francilien à partir de 2018, conformément à l’accord État/Région du 26 janvier 2011.


La déclaration du Premier ministre est d’autant plus préoccupante qu’elle n’est assortie d’aucune traduction concrète dans le projet de loi de programmation des finances publiques 2012-2017, actuellement en discussion au Parlement, dans lequel ne figure toujours aucune dotation en capital pour la Société du Grand Paris, ni en 2014 ni en 2015.


Alors que l’ensemble des élus locaux, de droite comme de gauche, se sont récemment fait entendre pour réclamer l’inscription du milliard d’euros dans les meilleurs délais, les propos de Jean-Marc Ayrault sonnent comme une véritable provocation.

Leave a Comment