Valérie Pécresse dénonce la volonté du Gouvernement de mettre fin aux internats d’excellence.

Cette décision illustre la méthode de gouvernement de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault. Bien que les internats d’excellence aient fait la preuve de leur efficacité – comme le démontrent l’étude menée par l’Ecole d’économie de Paris et les résultats au baccalauréat des élèves de Sourdun (93 % de réussite pour un taux attendu de 77 %) -, le Gouvernement préfère y mettre fin au seul prétexte que ces internats ont été créés par le précédent gouvernement.

Par pure idéologie, le Gouvernement va priver les jeunes issus de milieux défavorisés d’une politique d’excellence qui leur ouvrait un avenir à la hauteur de leurs talents.

Valérie Pécresse, qui dénonce également le choix du ministre de l’éducation de resserrer les contraintes que la carte scolaire fait peser sur toutes les familles, est particulièrement inquiète pour les élèves franciliens qui n’auront désormais accès qu’aux seuls internats de proximité.

Valérie Pécresse rappelle que malgré les promesses faites en 2004 par Jean-Paul Huchon concernant la création de 2 500 places d’internat, seules 120 ont réellement vu le jour.

Grâce à un volontarisme politique fort, le Gouvernement de François Fillon avait quant à lui réussi à créer 1 500 places d’internats d’excellence en Ile-de-France en l’espace de seulement quatre années.

Valérie Pécresse demande au Gouvernement et à la région Ile-de-France de s’engager véritablement en faveur de la jeunesse et de l’égalité des chances, et de poursuivre et d’amplifier l’expérience des internats d’excellence.

Leave a Comment