Valérie Pécresse demande au gouvernement français d’obtenir de l’administration américaine des informations sur le volume et l’étendue d’une éventuelle collecte de données personnelles de citoyens Français et d’entreprises françaises.

Il est de la responsabilité de l’Etat français de demander aux Etats-Unis si les droits fondamentaux de nos citoyens ont été respectés. Le long silence de François Hollande et de son gouvernement s’interprète comme un désintérêt à l’égard de la protection de la vie privée de nos citoyens.

Les récentes révélations concernant le programme PRISM mettent en exergue nos manquements en terme de moyens de protection à l’échelle nationale et européenne des données privées. Valérie Pécresse avait proposé le 24 avril 2013 lors d’une convention de son club de réflexion, le Labo des Idées, sur le numérique de localiser nos serveurs en Europe. Ces données représentent des enjeux en matière de souveraineté politique et économique, il devient donc absolument nécessaire que le gouvernement prenne des initiatives fortes au niveau européen.

Leave a Comment