Aux côtés de mes collègues Patrick Karam et Bruno Beschizza, j’ai visité la plateforme d’emplois d’Aubervilliers, au cœur du triangle d'or asiatique formé par les rues de la Haie-Coq, de Gardinoux et l'avenue Victor-Hugo. 

Au programme, visite du Centre International de Commerce de gros France Asie (CIFA) et de quelques uns de ses 177 commerces.  Avec au passage un arrêt obligatoire pour découvrir le système de vidéo protection mis en place par les grossistes eux-mêmes pour sécuriser leurs commerces.

Nous nous sommes ensuite rendus sur le chantier du futur Fashion Center qui ouvrira ses portes fin 2014 et qui est appelé à devenir le plus grand centre de vente de textile en gros d'Europe avec ses 50 000 m2 de surface et ses 300 grossistes.

Un véritable pari sur l’avenir, qui témoigne du potentiel de ce territoire qui regroupe aujourd’hui près de 7000 emplois et participe activement à la dynamique économique de la région Ile-de-France.

Mais ne nous y trompons pas, ce développement doit être soutenu : mes interlocuteurs ont en effet voulu m’alerter sur la nécessité de pérenniser le site d’Aubervilliers et de l’aider à conforter sa notoriété, à l’heure où de nombreux sites concurrents ont vu le jour, notamment dans les pays d’Europe orientale.

Ce site n’a surtout pas les infrastructures suffisantes pour accueillir tous les grossistes de la capitale, et ils sont malheureusement de plus en plus nombreux, qui sont contraints de quitter Paris intramuros faute de places de stationnement et de livraison. Faute plus globalement d’une véritable politique économique menée par l’équipe Delanoë.

Un grand merci à tous ceux qui ont contribué à l'organisation de cette visite, et notamment à Huong Tan, président de la radio mandarin d’Europe, Eric Tong, président du groupe français Hengtong, Xuesheng Wang, Président du groupe Eurasia  et Ling Lenzi, secrétaire générale de l’Union des commerçants franco-chinois pour la solidarité, Hu Qiye, président de l'Amicale des anciens légionnaires d’origine chinoise et Su Rongwu, président de l'association franco-chinoise de commerce.

 

Leave a Comment