Le théâtre 95 organisait un colloque sur le thème de la démocratie ce samedi 7 décembre 2013 à Cergy en présence d’intervenants venus du monde syndical, politique, associatif, de la recherche et des médias. Pour la dernière table ronde j’étais chargée avec Henri Weber, ancien Sénateur PS aujourd’hui député européen, de représenter le monde politique aux côtés notamment de Maryse Dumas, syndicaliste et Michèle Loup issue du milieu associatif et ancienne conseillère régionale EELV d’Île-de-France. Devant une salle comble de 300 personnes particulièrement réactive, nous avons débattu de plusieurs sujets majeurs et pour lesquels les réponses étaient parfois convergentes malgré nos différentes sensibilités politiques : le cumul des mandats, le rôle des élus, les efforts constants à mettre en œuvre en faveur de la parité et du renouvellement du monde politique.

J’ai plaidé pour une fusion des départements et des régions qui permettra non seulement de réduire les dépenses publiques mais également de rapprocher les citoyens de ses élus via une simplification de nos échelons administratifs. De même, il me semble nécessaire de réduire par deux le nombre de nos députés et sénateurs afin de leur accorder plus de moyens et de les inciter à se consacrer essentiellement à leur mandat national. Le député est aujourd’hui un « nain politique ». Trop souvent, il doit composer avec de puissants élus locaux qui disposent de moyens humains et logistiques plus importants ce qui a notamment pour conséquence de pousser au cumul des mandats. Une réforme est nécessaire et contribuera à une nette amélioration du travail législatif.

Ce débat a pris fin suite à une séance de questions-réponses stimulante avec la salle. En dépit des riches débats organisés au cours de cette journée et des nombreuses et diverses réponses apportées, la question de l’amélioration de notre système démocratique reste ouverte et soumise à un éternel questionnement.

 

Leave a Comment