Alors que la commission permanente du conseil régional se prononce aujourd'hui sur la tarification sociale dans les transports, vous dénoncez un scandale. Lequel?

Valérie Pécresse : En épluchant le récent rapport Goasguen sur les bénéficiaires de l'aide médicale de l'Etat (AME), c'est-à-dire les étrangers en situation irrégulière qui ont droit à l'accès à la santé gratuite, on constate que 167 000 d'entre eux bénéficient de ce dispositif en Ile-de-France au 1er trimestre 2013. Pour ces personnes et leurs familles, la région prévoit une réduction de 75% de leur abonnement sur les transports. Le conseil régional doit revoter aujourd'hui ce dispositif pour 2014. Il n'est pas neuf, mais on n'imaginait pas un seul instant qu'il avait pris une telle ampleur: selon le STIF (Ndlr: syndicat des transports d'Ile-de-France), les trois quarts des étrangers en situation illégale ont réclamé cette réduction, soit 125 000 personnes ! A l'arrivée, c'est une quasi gratuité des transports pour les étrangers en situation irrégulière.

Combien cette mesure coûte-t-elle à la région?

Nous avons posé la question à Jean-Paul Huchon et on n'a toujours pas eu de réponse… Nous avons donc fait notre évaluation. Si ces bénéficiaires sont tous en zone 1 et 2, cela coûterait 75 M€ pour l'année dans le meilleur des cas. En zone 1 -5, cela ferait 127 M€. Nous sommes probablement autour de 80 – 100 M€. Or, 100 millions d'euros, c'est l'équivalent de ce qu'a coûté la dernière augmentation des tarifs aux Franciliens. Ça équivaut aussi à dix rames de trains neufs ou à deux fois le plan « Bus » prévu pour la grande couronne… Je suis donc pour la suppression de cette aide et je vais la demander.

En dénonçant cette mesure, ne craignez-vous pas de stigmatiser les étrangers en situation irrégulière, dont les demandeurs d'asile ?

Les demandeurs d’asile ne sont pas concernés car ils sont en situation régulière. Autant on comprend bien qu'un étranger en situation irrégulière puisse bénéficier des soins sanitaires d’urgence, -je suis pour le maintien de l'AME si elle est encadrée- autant je ne vois pas à quel titre un étranger en situation irrégulière peut bénéficier de 75% de réduction dans les transports. Si vous prenez n'importe quel habitant de l'Ile-de-France, il a au mieux une prise en charge de 50% de son Pass Navigo par son entreprise. La plupart des demandeurs d'emplois et des travailleurs pauvres paient plein pot. Quelle est la logique de la région? Je ne vois pas pourquoi les étrangers en situation irrégulière auraient plus de droit que les autres Franciliens quelle que soit leur nationalité !

 

Leave a Comment