Nous sommes 58 députés de l'Assemblée Nationale à avoir signé une lettre ouverte pour interpeller le Président François Hollande sur le sort  des chrétiens d’Orient, victimes de persécutions et qui sont contraints de plus en plus à devoir choisir entre la conversion forcée, l’exil ou la mort. Nous demandons à François Hollande de faire entendre la voix de la France en prenant une double initiative diplomatique :

1.     Que la France intervienne auprès des autorités des pays du Proche et du Moyen-Orient concernés pour leur demander de mieux garantir le libre exercice du culte sur leur territoire et de prendre des mesures de sécurité particulières autour des lieux de culte fréquentés par les chrétiens.

2.     Que la France porte un projet de résolution pour que le Conseil de Sécurité des Nations Unies, dont elle est membre permanent, réaffirme solennellement le droit de toutes les minorités à pratiquer en toute liberté et en toute sécurité leur religion dans le respect des principes de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Il s'agit là de la première initiative du groupe d'étude Chrétiens d'Orient que nous avons menée avec mon collègue Patrice Martin Lalande, membre de ce groupe et membre de la Commission des affaires étrangères. J'ai demandé la création de ce groupe à l'automne 2013 et obtenu sa mise en place en juin 2014, un groupe que je copréside avec la députée Véronique Besse.

 

La lettre ouverte à François Hollande et liste des 58 députés cosignataires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment