Valérie Pécresse et Frédéric Bouscarle dénoncent un Gouvernement qui sacrifie l’emploi des personnes en situation de handicap

 

Suite au vote du budget à l’Assemblée nationale, Valérie Pécresse, députée des Yvelines et présidente du groupe UMP au Conseil régional d’Ile-de-France, et Frédéric Bouscarle, président de l’association Handipop’ et conseiller municipal du 10e arrondissement de Paris, dénoncent l’hypocrisie du Gouvernement qui d’un côté explique vouloir « gagner la bataille pour l’emploi », et qui d’un autre côté, ponctionne de près de 60 millions d’euros les budgets de l’AGEFIPH et de la FIPHFP, deux organismes qui œuvrent en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

En ces temps de crise économique, il est inadmissible que l’Etat rende un arbitrage budgétaire qui va à l’encontre de ce qui doit être une priorité nationale : lutter contre le chômage et en particulier le chômage des personnes en situation de handicap.

En effet, les personnes en situation de handicap sont plus durement touchées par le chômage que le reste de la population et doivent à ce titre faire l’objet d’une aide particulière.

Valérie Pécresse et Frédéric Bouscarle estiment que les personnes en situation de handicap ne doivent pas être la mesure d’ajustement budgétaire d’un Gouvernement qui est incapable de faire des économies en réalisant les réformes structurelles nécessaires.

 

Leave a Comment