Vous êtes entrée en campagne le 11 avril, bien avant tout le monde. Pourquoi être partie si tôt ?
Je m’inspire de la campagne présidentielle de 1995 de Jacques Chirac, mon mentor en politique. Il avait décidé de prendre le temps et de se rendre auprès des Français. La démarche est la même. Je veux être la présidente des solutions. Ces solutions, ce sont les Franciliens qui vont y contribuer. C’était le cas la semaine dernière lors d’un stage que j’ai effectué dans une PME à Saint-Ouen L’Aumône, où nous avons évoqué tous les freins administratifs à l’embauche.
 
Un sondage Harris Interractive du 18 avril vous place en tête des intentions de vote pour le premier tour (25%).  Etes-vous déjà attentive à ces sondages ?
 
*** Lire la suite ***
 
 

Leave a Comment