Triste et déçue, pour faire barrage à Marine Le Pen je voterai Emmanuel Macron

 

Ce soir, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, les Français ont décidé de qualifier Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour. C’est leur choix et je le respecte. Mais, pour autant je ne cacherai pas ma déception et ma tristesse.

 

Ma tristesse d'abord pour les millions de Français qui nous ont fait confiance. Je veux les remercier chaleureusement, saluer leur engagement et leur dévouement sans lesquels nous n’aurions pas eu la force de nous battre.

 

Je suis triste aussi parce que les idées auxquelles je crois, de réformes audacieuses et de restauration de l’autorité de l’Etat ne seront pas défendues au deuxième tour. Les idées et les valeurs du projet de Francois Fillon portaient un espoir de redressement pour la France, après le quinquennat de François Hollande qui l’a tant abîmée. Je continue de penser que notre projet est celui qu’il faut mettre en œuvre. Je regrette que cette campagne n’ait pas donné lieu à une plus grande confrontation des idées.

 

Enfin, je suis triste pour François Fillon. Il s’est préparé à cette campagne dès 2012. Il y a mis toute son énergie et toute son ambition pour la France. Il avait posé le bon diagnostic et proposé des bonnes solutions pour notre pays.

 

Ce soir, malgré notre défaite, nous avons un impératif : celui de poursuivre le combat pour faire triompher nos idées aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Pour cela, nous avons une exigence maintenir l'unité de la droite et du centre, que nous devons protéger des divisions, dans le respect de toutes les sensibilités. Je souhaite que cette campagne législative puisse se mener en équipe, dans un esprit collectif et de rassemblement.

 

Dans l’immédiat, les Français sont amenés à choisir dimanche 7 mai notre prochain président de la République. Fidèle aux valeurs du gaullisme social qui sont au cœur de mon engagement politique, je mettrai toutes mes forces à barrer la route au Front National qui conduirait notre pays à la ruine et au chaos.

 

Pour faire barrage à Marine Le Pen, je voterai Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Ce choix est dicté par l'intérêt supérieur du pays que nous devons avant tout protéger du péril des extrêmes. Mais, je reste combative et je continuerai à mettre dans les semaines qui viennent toute mon énergie à défendre nos idées et nos valeurs lors des élections législatives. Je serai aux côtés de nos candidats, qui porteront nos couleurs et notre projet.

Leave a Comment