« Adieu Mousquetaire ! »

Le-Figaro

Avec la disparition de Denis Tillinac, la mort m’arrache un tendre ami. Derrière son visage bourru et sa carcasse de Corrézien, l’homme était chaleureux comme un soleil. Denis était fondamentalement le polémiste au cœur bon. Il avait en lui le panache du mousquetaire qui gracie son adversaire. Avec lui la politique n’avait pas l’odeur du …

Lire la suite →