Bilan Macron : un quinquennat pour presque rien