Mes propositions pour la justice


« La bonne justice est une justice rapide. »

Valérie Pécresse, Le Figaro, 22 juillet 2021. Consulter l'article.

Rendre la justice plus efficace

  • Déjudiciariser des contentieux de masse qui saturent les audiences pour recentrer la justice sur les dossiers prioritaires.
  • Donner plus de moyens à la justice : Augmenter de 50% sur 5 ans les moyens des tribunaux. Les 3 milliards supplémentaires seront utilisés à 60% pour la rénovation des bâtiments vétustes et les moyens informatiques permettant d’accélérer le traitement et la gestion des dossiers. 40% seront consacrés aux ressources humaines en recrutant 3000 juges, 3000 greffiers et 2000 procureurs. Ces recrutements seront notamment ouverts au tour extérieur aux professionnels du droit avec 15 ans d’expérience, et aux cadres de la police et de la gendarmerie.
  • Simplifier la procédure pénale, notamment pour réduire massivement les délais de jugement.
  • Permettre des jugements rendus en moins de 6 mois – appels compris – pour toutes les violences et les délits du quotidien afin de mettre un terme au sentiment d’impunité légitimement répandu.
  • Systématiser les comparutions immédiates ou à délai rapproché pour les flagrants délits.
  • Accélérer les délais de jugement dans le cadre de grands projets d’infrastructures afin de ne pas faire dépendre la réalisation de ces projets d’intérêt public de l’issue de longue procédures juridictionnelles.

Assurer l’exécution des peines

  • Créer dans les 6 mois suivant l’élection des centres correctionnels fermés, avec incarcération de détenus sous bracelet électronique pour assurer l’exécution des courtes peines.
  • Doubler le nombre de centres éducatifs fermés pour les mineurs et ouvrir à terme 20 000 places de prison.
  • Assurer l’exécution des peines dans les 3 mois, que ce soient les travaux d’intérêt général ou les peines de prison.
  • Généraliser les retenues sur salaires et prestations sociales pour lutter contre les amendes impayées. Les délinquants doivent être frappés au portefeuille comme cela a été expérimenté en Ile-de-France.