Mes propositions sur le handicap


« Ma conviction, c’est qu’il faut arrêter de parler d’inclusion à longueur de discours, mais qu’il faut la faire ! Fraternellement, notre pays tout entier doit se réinterroger sur la façon dont il accueille, considère et accompagne la fragilité, la différence, la dépendance. »

Valérie Pécresse, Tribune dans Ouest France, 6 septembre 2021.

  • Mettre en œuvre la scolarisation en milieu ordinaire jusqu’à la fin du collège à chaque fois que c’est possible.
  • Ouvrir largement les dispositifs de formation aux personnes en situation de handicap car l’inclusion passe par l’accès à la vie professionnelle.
  • Durcir le contrôle des entreprises et des associations pour qu’elles respectent leurs obligations d’emploi de 6% des personnes handicapées plutôt que de s’exonérer par une simple taxe.
  • Simplifier et alléger les normes qui pèsent sur la création de structures et services innovants et créent un véritable « parcours du combattant » pour les familles concernées.
  • Harmoniser les politiques de reconnaissance et de compensation du handicap qui varient dans le pays et parfois au sein d’une même région.
  • Proposer un véritable accompagnement des familles et des personnes jusqu’à l’effectivité de leurs droits.
  • Faire bénéficier les métiers de l’accompagnement spécialisé des bénéfices du Ségur de la Santé.
  • Déconjugaliser l’allocation aux adultes handicapés pour ne pas pénaliser les personnes en situation de handicap qui veulent vivre en couple, et risquent de perdre leur allocation adulte handicapé.